L'Université d'Oxford vous ouvre ses portes, mais elle garde aussi ses secrets. Alors serez-vous prêt à les trouver, où préférez-vous juste vivre votre vie ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Will you still love me when I'm not young and beautiful ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Lisa

Lisa

Messages : 132
Date d'inscription : 01/07/2009

Will you still love me when I'm not young and beautiful ? Empty
MessageSujet: Will you still love me when I'm not young and beautiful ?   Will you still love me when I'm not young and beautiful ? I_icon_minitimeVen 19 Juil - 8:28

Nick se souvenait de Lucy comme si c'était hier, comme si, d'un instant à l'autre, elle allait franchir la porte de l'appartement...un appartement dans lequel elle n'avait jamais mis les pieds. Tout comme ce pays d'ailleurs. Nick le savait, elle aurait adoré l'endroit. Comment de fois l'avait-elle tanné pour partir au soleil, ne serait-ce que quelques jours ? « Allez! Ça nous fera du bien! » Lui disait-elle lorsqu'ils avaient un week-end de repos sans copies à corriger ou de cours à préparer. Plus d'une fois il avait cédé, sans trop savoir pourquoi. Sans doute était-ce son sourire, ou sa façon de lui faire les yeux doux, qu'en savait-il ? Elle avait eu un pouvoir sur lui dès le premier jour. Pour la première fois, Nick s'était senti vulnérable face à quelqu'un. Pire, face à une femme. Mais étrangement et sans savoir pourquoi, cela ne l'avait pas dérangé, c'était comme si ça avait été...normal. Comme si cette femme lui était destinée, comme si elle était la seule capable d'un tel effet sur lui. Et en effet, depuis Lucy, personne n'était parvenu à entrer dans la vie de l'enseignant en criminologie. « Qu'est-ce que tu dirais d'un week-end en France ? » Lucy avait toujours adoré ce pays et n'avait jamais eu aucun mal à admettre que si sa maîtrise de la langue de Molière avait été plus élaborée, elle aurait volontiers déménagé là-bas, bien qu'elle ait toujours eu une affection toute particulière pour son pays d'origine qu'était la Grande-Bretagne. Alors ils étaient partis trois jours en Normandie, les deux préférant rester loin de l'agitation de la capitale française. Ils connaissaient déjà bien Paris et bien qu'ils appréciaient les capacités de la ville, le calme des campagnes françaises avait eu raison d'eux.

Et puis, un jour, tout avait basculé. « Je suis désolée, Lucy. Je sais que cette nouvelle est difficile et incompréhensible. Elle l'est toujours. » Son médecin de toujours, le docteur Richardson venait de lui apprendre ce qu'elle aurait très certainement préféré ne jamais savoir. Vivre dans l'ignorance plutôt que de ne plus vivre du tout. Lorsqu'elle était arrivée chez Nick ce soir-là, le jeune homme avait de suite compris que quelque chose de grave était arrivé. Non informé du rendez-vous de sa belle, il ne mit cependant pas très longtemps avant de comprendre que le rapport avec le domaine du médical était bien là. Sa déduction ne lui ayant jamais fait défaut, il dû admettre qu'il aurait préféré pour une fois. « Il faut qu'on parle, Nick. » Il aurait également préféré être sourd plutôt que d'entendre ça.  Lorsqu'elle lui avait expliqué avec les termes spécifiques du médecin, Nick s'était contenté d'attraper sa veste et de sortir brusquement de son appartement, il avait besoin d'air. Il fallait qu'il respire. Une fois en bas de son immeuble, il leva les yeux au ciel, puis les ferma quelques instants, priant pour que tout ceci ne soit qu'un cauchemar. C'en était bien un. Il avait marché pendant des heures, sans trop savoir où il allait, et ce comme par magie qu'il se retrouva dans sa rue, trois heures après avoir laissé brusquement Lucy seule avec ses pensées. « Épouse-moi. » Avait été la seule chose qu'il eut dit en rentrant chez lui. C'en était suivie une dispute entre eux, chose qui n'était jamais arrivé ou du moins, pas de cette force-là. Nick avait toujours été quelqu'un de compliqué et certaines de ses remarques avaient été source de conflits entre Lucy et lui, mais jamais de mots aussi durs que ceux de ce soir-là n'avaient été entendus, jamais. Elle lui avait fait comprendre qu'il perdait la raison, ce dont ils avaient pourtant bien besoin au vu de la situation. Puis le calme était revenu, peu à peu, mais aucun d'eux n'eut été suffisamment calme pour proposer d'aller dormir et ce, même au vu de l'heure tardive. Ils s'étaient contentés de rester dans le salon, se toisant comme s'ils étaient sur le point de se sauter dessus jusqu'à la mort. La mort. Voilà la seule issue qui leur restait.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

Lisa

Messages : 132
Date d'inscription : 01/07/2009

Will you still love me when I'm not young and beautiful ? Empty
MessageSujet: Re: Will you still love me when I'm not young and beautiful ?   Will you still love me when I'm not young and beautiful ? I_icon_minitimeVen 19 Juil - 11:19

Lucy Wakefield
Now there's green light in my eyes and my lover on my mind.  
les détails
Date de naissance & âge : 1er septembre 1980 - 32 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Confrérie fréquentée : Workers
Suggestions d'avatar : Lara Pulver (ce serait vraiment le meilleur choix dans le sens où les acteurs sont vus très souvent ensemble, donc pour les gifs et/ou avatars, c'est beaucoup plus simple. Qui plus est, lorsque j'ai inventé le personnage de Lucy, je ne voyais personne d'autre que Lara ♥ - en même temps, quand on voit leur alchimie à l'écran...) ; Claire Foy ; Rebecca Hall ; Hayley Atwell (C'est vraiment en dernier recours car ces deux acteurs n'ont jamais tourné ensemble, donc impossible de trouver quelque chose sur eux deux.)

son histoire & ses liens :
Née à Londres en 1980 d’un père médecin et d’une mère enseignante, Lucy n’a jamais vécu ailleurs que dans la capitale. Très jeune déjà, elle s’intéressera à l’enseignement, pour la plus grande joie de sa mère. Son père lui, sera un peu déçu imaginant déjà sa fille comme chirurgienne reconnue. Mais il acceptera très rapidement le choix de sa seule et unique fille. En effet, Lucy est la seule fille mais pas le seul enfant. Son frère, Matthew est né en 1985, cinq ans après elle. Les deux se chamaillent depuis toujours mais l’amour qu’ils se portent mutuellement est irrévocable. Matthew sera d’ailleurs le premier à apprendre sa relation avec Nick.  
Scolarisée dans de très bonnes écoles londoniennes, elle finira son cursus à l’University of East London pour devenir professeur des écoles, adorant la présence des tous petits. Très rapidement acceptée dans une des meilleures écoles primaires de Londres, Lucy se fera très vite un nom et sera d’ailleurs reconnue comme étant l’une des meilleurs dans sa spécialité.  

En 2010, elle apprend être atteinte d’une infection du myocarde qui devait lui être fatale. Sous le poids de l’épée de Damoclès, elle décide de quitter son compagnon depuis un an et demi ; Nick J. Clark, enseignant en criminologie à Oxford – pour aller se faire traiter dans un établissement spécialisé. Gardant tout d’abord un contact fréquent avec l’homme, Lucy décide du jour au lendemain de couper court à leurs échanges, préférant ne pas le laisser espérer un rétablissement qu’elle sait improbable. Mais c’est alors qu’elle se croit condamnée qu’on lui annonce qu’une greffe cardiaque est possible.

Aujourd’hui, après trois ans d’absence, elle est de retour à Londres où elle croit retrouver Nick, sans savoir comment il va réagir – lui qui la pense morte. Mais elle apprendra bien assez vite que l’homme a fait partie de l’échange avec l’université californienne de Berkeley.  Une valise plus tard, la jeune femme se retrouve là-bas, sans savoir ce qu’il va se passer. Il faut qu’elle le retrouve et quitte à être en Californie...pourquoi ne pas y travailler ?


Nick J. Clark (ft. Benedict Cumberbatch) : Nick a rencontré Lucy en 2008, après s’être tournés autour pendant plusieurs mois, ils cèdent finalement à la tentation et entament une relation ; la première qui sera sérieuse pour Nick Clark, lui habituellement considéré comme un coureur de jupons. Lucy fera de lui un homme non pas différent mais plus attentionné que jamais, mais uniquement en sa compagnie. Tous deux enseignants, ils firent tout leur possible pour faire concorder leurs emplois du temps. Pour en savoir plus : lire ce sujet : http://www.berkeley-u.com/t45816p18-do-you-want-to-see-some-more-doctor !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

Lisa

Messages : 132
Date d'inscription : 01/07/2009

Will you still love me when I'm not young and beautiful ? Empty
MessageSujet: Re: Will you still love me when I'm not young and beautiful ?   Will you still love me when I'm not young and beautiful ? I_icon_minitimeVen 19 Juil - 18:02

LOVE IS A DANGEROUS DISADVANTAGE



And I keep waiting for you to take me, you keep waiting to save what we have. So I'll make sure to keep my distance. Say, "I love you," and you're not listening and how long can we keep this up ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

Lisa

Messages : 132
Date d'inscription : 01/07/2009

Will you still love me when I'm not young and beautiful ? Empty
MessageSujet: Re: Will you still love me when I'm not young and beautiful ?   Will you still love me when I'm not young and beautiful ? I_icon_minitimeVen 19 Juil - 21:32


« Écoute, Doc' j'avais déjà aucune envie de venir alors ce n'est vraiment pas la peine de me... » Il fut interrompu brutalement par son ami. « Ferme-la et écoute-moi deux minutes ! » C'est alors que Noah commença à tout expliquer à son ami et collègue. Comment Lucy l'avait attendue à la sortie d'un de ses cours, comment elle avait réussi à lui faire comprendre qu'elle n'était pas là pour des balivernes mais parce que l'homme de sa vie travaillait dorénavant dans cette université et comment elle voulait le retrouver après trois ans d'absence. Nick n'en revînt pas ses oreilles, tant qu'il refusa d'ailleurs d'y croire. Tout cela était invraisemblable. Lucy était morte trois ans auparavant. « Je sais que c'est dur à croire, mais c'est réel, Nick ! Lucy, la femme que tu aimes, est vivante ! » Il l'empêcha de répondre quoique ce soit en le faisant se retourner tout doucement, le tenant par les épaules. Il était temps que le grand criminologue et professionnel de la déduction qu'était Nick Clark voit quelque chose qui lui avait échappé pendant toutes ces années durant. « Tiens bon, le choc risque d'être un peu brutal. » C'est alors que le professeur rencontra le regard d'une personne qu'il ne connaissait que trop bien. Elle était là, à quelques mètres de lui, aussi apeurée que douteuse de la réaction qu'il pourrait avoir d'ici les secondes qui suivraient. Lui-même ne savait plus exactement où il en était. Tout ceci était-il bien réel ou était-il victime d'une mauvaise hallucination menée de front par des aliments mal digérés ? C'était à ne plus rien y comprendre. « Oh, Nick... » Non, cette voix était définitivement bien trop réelle pour n'être le fruit que d'une simple hallucination. Ne sachant quoi faire, l'homme se décida malgré tout à faire quelques pas en avant, vers elle. Elle. Elle qu'il croyait avoir perdu  à tout jamais trois ans plus tôt. « C'est...impossible. » Se répétait-il au fur et à mesure qu'il s'avançait vers Lucy. Ce ne fut qu'au moment où les mains de la jeune trentenaire rencontrèrent en collision avec son torse qu'il comprit vraiment. Puis ce fut au tour du front de la jeune femme de venir trouver refuge contre son épaule cette fois-ci. « Pardonne-moi pour tout ce temps perdu... » Murmura-t-elle, les yeux déjà embués de larmes et la voix la trahissant. La saisissant délicatement par les épaules, Nick la fit se reculer quelques instants pour être en mesure de capter son regard. « Comment...je ne... » Il était à présent incapable de finir sa phrase, une grande première pour l'enseignant arrogant et sûr de lui qu'il était. Comprenant ô combien le désarroi de son ami, Noah décida d'intervenir, sachant pertinemment que c'était encore ce qu'il avait de mieux à faire en ce moment. « Comme je te le disais, elle te cherchait partout. Alors quand elle m'a trouvé... Je ne pouvais pas laisser passer cette chance pour toi de la retrouver, Nicky. TU ne pouvais passer à côté de cette chance-là, mon vieux. » Alors que les mains de Nick revisitait un visage qu'il ne pensait alors jamais revoir, il demanda poliment à son ami de bien vouloir les laisser seuls, au moins le temps d'un instant. Celui-ci se contenta de lui répondre qu'ils avaient dorénavant l'éternité - ce qui, certes, n'était pas tout à fait vrai, mais l'idée restait la même.


Plus tard, alors qu'ils avaient décidé de s'éclipser de la soirée de charité, Nick et Lucy n'ayant toujours pas parlé de ces trois dernières années préférèrent garder le silence durant le trajet en voiture jusqu'au domicile de Nick. En effet, Lucy n'ayant pas de lieu précis où dormir mise à part sa chambre d'hôtel qu'elle occupait depuis deux semaines maintenant, Nick s'était vu tout naturellement lui proposer de l'emmener chez lui, question qu'ils discutent. Mais étrangement, aucun des deux ne semblait si pressé que cela d'en venir à cette fameuse bien qu'atroce discussion.

Une fois dans l'appartement de l'enseignant en criminologie, Lucy ne sachant quoi faire resta plantée là, non loin de la porte d'entrée, attendant qu'il accepte de parler. Elle ne se sentait pas suffisamment forte pour commencer - alors que pourtant, c'était à elle de le faire, Lucy en avait parfaitement conscience. Mais au bout de quelques minutes, n'entendant toujours rien venir, elle se décida finalement à faire le premier pas. Il fallait que ça sorte, ils n'avaient pas le choix, pas après trois de silence. « Nick, je... » C'est alors que, sans s'y attendre, l'appelé se retourna brusquement vers elle, se rapprochant pour la plaquer violemment contre la porte d'entrée. Il captura ses lèvres avec fièvre et désire, tout en posant ses mains sur ses hanches. Et comme si elle en perdait complètement la raison, Lucy se contenta alors de placer ses bras autour de son cou, ainsi que ses jambes autour de sa taille pendant qu'il faisait glisser ses mains au niveau de ses fesses, parvenant ainsi à la maintenir en équilibre. Parvenant finalement à libérer ses lèvres le temps de quelques mots, elle tenta de se faire entendre. « At...attends, on doit en... » Il plaqua une main contre sa bouche, la toisant presque violemment du regard. « Plus tard. » Trois ans. Trois longues années qu'il croyait l'avoir perdu à jamais, et la voilà qui réapparaissait dans sa vie, sans qu'il ne sache comment ni pourquoi. Mais pour l'instant, toutes ces questions ne l'intéressaient d'aucune sorte - lui ne demandant qu'une chose à cet instant ; retrouver la femme qu'il n'avait cessé d'aimer. Adieu l'ordure séduisant, bonjour l'homme amoureux. Et seule une femme avait le droit de connaître cette facette de Nick Clark, et cette femme, c'était elle, Lucy Wakefield. Tout ce qui comptait pour l'homme présentement était de sentir son corps contre le sien, de la posséder, de l'avoir pour lui seul. Il voulait se souvenir de ce que cela faisait d'aimer et d'être aimé en retour. Et il savait pertinemment qu'il n'y avait qu'avec elle qu'il pourrait y parvenir, cette femme qu'il avait tant aimé et qu'il n'avait jamais cessé d'aimer par ailleurs. Cette femme qui avait hanté ses nuits et qui continuerait de le faire car maintenant qu'il l'avait récupéré, qu'importe les histoires, qu'importe le passé et les raisons qui avaient poussé Lucy à agir comme elle l'avait fait, Nick ne la laisserait plus s'en aller. Ils firent l'amour plusieurs fois au cours de cette nuit-là.


Levé comme à son habitude de très bonne heure le lendemain matin, il fallut tout de même à Nick un moment avant d'intégrer l'information, celle-ci étant que Lucy se trouvait actuellement dans son lit. Lucy...la Lucy qu'il croyait morte depuis des années après avoir succombé à une infection aggravée du myocarde. Bon nombre de questions lui venait en tête. Comment s'en était-elle sortie ? Pourquoi n'avait-elle pas refait surface plus vite ? Pourquoi avait-elle fait ce qu'elle avait fait ? Dans quel but exactement ? Sa famille avait-elle été au courant depuis le début, mentant par la même occasion à Nick pendant toutes ces années ? Tant de questions auxquelles il ne trouverait de réponses que lorsque Lucy serait réveillée et surtout apte à répondre. Il n'avait pas le cœur à la réveiller, il voulait profiter encore un peu de ce spectacle qui était celui de la regarder dormir, apaisée. Un sourire au coin des lèvres, Nick quitta finalement sa chambre pour aller préparer ce qui serait leur petit-déjeuner. Lui, devrait malheureusement aller travailler, la laissant ainsi seule une bonne partie de la matinée.


Lorsque Lucy se réveilla ce matin-là, elle fut étonnée de trouver des draps froids à côté d'elle. Où était-il passé ? Intriguée, elle n'avait pas été longue à se lever, attrapant une chemise de Nick qu'elle enfila non sans profiter de l'odeur que le vêtement dégageait, son odeur, cette effluve rassurante. Se dirigeant vers ce qu'elle cru être la cuisine, Lucy ne tarda pas à tomber sur un plateau sur lequel se trouvait de quoi avaler un bon petit-déjeuner. Sur le plateau se trouvait également une rose rose sous laquelle se trouvait un morceau de papier et une clef.

“ Je suis à Berkeley jusqu'à midi, alors fais comme chez toi. Je te laisse un double de ma clef au cas où tu voudrais sortir. Nx ”

Reposant le mot et attrapant avec délicatesse la rose rouge, elle porta la fleur à ses narines, humant avec plaisir l'odeur qui s'en dégageait. Depuis quand Nick Clark était-il aussi romantique ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

Lisa

Messages : 132
Date d'inscription : 01/07/2009

Will you still love me when I'm not young and beautiful ? Empty
MessageSujet: Re: Will you still love me when I'm not young and beautiful ?   Will you still love me when I'm not young and beautiful ? I_icon_minitimeVen 6 Sep - 20:22

« Tâche de rester concis dans tes réponses et sois aussi clair que possible. Utilise des mots simples. » Nick fronça les sourcils en écoutant les recommandations avisées de son collègue de thèse en criminologie alors qu’ils préparaient une conférence sur la thématique susdite. « Je ne savais pas que j’allais m’adresser  à des maternelles. » Son ami marmonna quelque chose dans sa barbe que Nick ne comprit pas puis alla à la rencontre des organisateurs de la conférence. Nick, se retrouvant ainsi seul, commença alors à scruter les personnes se trouvant dans son champ de vision. Des vieux grisonnants dont le centre d’intérêt principal semblait être les nouvelles directives politiques que le Premier Ministre mettrait en place dans quelques mois. Il y avait également quelques membres du Yard, mais personne dont le visage lui était connu. « Nick, ça va commencer, tu viens ? » Richard venait de faire son grand retour sans même qu’il ne l’ait remarqué. Autant dire que cette conférence allait être une véritable plaie pour le criminologue détestant se montrer en public comme il allait le faire d’ici à quelques minutes. « Tu passeras en premier, ils te considèrent comme le plus pointu dans le métier. » Nick ne prit pas cela pour un compliment. S’il était vu comme une pointure, alors la discrétion dont il faisait preuve jusqu’alors ne lui serait plus qu’un lointain souvenir sous peu, tout ce qu’il détestait en somme. « Mesdames et messieurs, le criminologue le plus réputé de notre pays, j’ai nommé Monsieur Nick Clark. » Des applaudissements de politesse et non d’admiration, entendons-nous bien sur le sujet, retentirent dans la pièce alors que Nick prenait place au centre de la scène, sur la chaise centrale, entourée de policiers et d’autres intervenants. Cette heure et demie risquait d'être très longue...


« Monsieur Clark ? » Alors que Nick s'apprêtait à sortir de l'hôtel où s'était tenue la conférence qui ne s'était finalement pas si mal déroulée que cela, il fut interpellé par une voix féminine derrière lui. Se retournant alors, il vit une jeune femme brune, s'approchant de lui, un carnet entre les mains. « Si c'est pour un autographe, je ne suis pas de ces gens-là, mademoiselle. » L'appelée ne put retenir un petit rire en l'écoutant. « C'est mon carnet de notes, je ne veux pas d'un autographe. Je voulais simplement vous dire que j'ai trouvé votre conférence très intéressante, d'un point de vue moral comme humain. »  Oh. Elle était simplement venue le féliciter. Voilà qui était nouveau pour le criminologue relativement habitué à ce qu'on lui dise d'aller se faire foutre avec ses théories criminelles foireuses. Étrangement, ce discours était surtout tenu par des agents du Yard... Dix minutes plus tard, Nick invita la jeune femme à aller boire un thé dans l'un des petits salons que proposait l'hôtel. Un hôtel trop luxueux au goût du criminologue d'ailleurs. Pour la première fois depuis le début de sa carrière, Nick rencontrait quelqu'un d'intéressant avec qui il pouvait avoir une véritable discussion et l'une des plus intéressantes jamais eues qui plus est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

Lisa

Messages : 132
Date d'inscription : 01/07/2009

Will you still love me when I'm not young and beautiful ? Empty
MessageSujet: Re: Will you still love me when I'm not young and beautiful ?   Will you still love me when I'm not young and beautiful ? I_icon_minitimeSam 7 Sep - 20:30

« Cravate ou nœud papillon ? » Nick hésitait depuis déjà dix minutes sur la finalité de sa tenue. Quelle idée d'avoir dit bonjour à cet idiot de Stevenson aussi ! S'il s'était contenté d'un signe de la main, il n'en serait pas là actuellement. « Le nœud papillon, définitivement. » Nick plaça correctement sa cravate et entama donc un nœud papillon digne de ce nom après que Lucy lui ait fait part de sa décision. Au moins quelqu'un capable de trancher sur la question ! « Rappelle-moi pourquoi j'ai accepté de me rendre à cette soirée ? » Le rire éloigné de Lucy fit grimacer Nick qui terminait l'ajustement du col de sa chemise blanche. « Je pourrais encore tout annuler... » Le bruit accéléré de pas dans sa direction lui fit rapidement regretter ses paroles. « Tu vas à cette soirée, Nick. Tu as donné ta parole, et tu n'en as qu'une. » Certes, le criminologue était connu pour sa franchise et ses promesses toujours respectées - autant dire qu'il n'en faisait pas souvent. Mais évidemment, lorsque Stevenson était venu à sa rencontre et avait commencé à lui parler de cette fameuse grande soirée du crime revu par le cinéma et la littérature, il avait été pris de court et avait bêtement donné sa parole quant à sa présence là-bas. « Viens avec moi alors... » Lucy éclata brutalement de rire. Qu'y avait-il de si amusant actuellement ? Nick ne voyait vraiment pas. « Je n'ai jamais dit oui, moi. » A croire qu'elle trouvait ça drôle. Ça ne l'était pourtant pas, pas du tout même. Nick était déjà agacé rien qu'à l'idée de se rendre dans le centre de Londres pour participer à cet événement où bon nombre de grands noms étaient apparemment attendus. Autant dire qu'il allait passer inaperçu à côté de certaines têtes. Mais ce n'était pas plus mal ainsi, bien au contraire même car s'il y avait bien une chose que Nick cherchait à éviter, c'était l'exposition médiatique. C'était très mauvais pour les affaires ça. « Considère-toi comme mon "plus un" alors. » Lui répondit-il alors, un sourire narquois au coin des lèvres. « Je lui ai dit qu'il n'était pas impossible que je sois accompagné. » Cette fois-ci, ce fut au tour de la brunette de faire la tête. Il n'avait pas réellement pas une chose pareille, n'est-ce pas ? Elle qui s'était imaginée lisant un bon roman au coin du feu tranquillement ce soir pendant que lui jouerait le beau devant les caméras de télévision de la ville pour cette fameuse soirée organisée. Non, il ne lui avait pas fait une chose pareille, hein ? « Dis-moi que tu plaisantes, Nick. » Rapidement, l'homme lui fit signe que non, un sourire victorieux s'affichant sur ses lèvres. Il venait de gagner la partie, certes de manière parfaitement déloyale, mais il avait tout de même remporté cette manche-là. Quitte à le payer plus tard, ce qui serait très certainement le cas connaissant Lucy. La vengeance serait sans doute douloureuse. « Je te déteste. » Il lui expliqua que sa robe de soirée l'attendait au fond du placard de la chambre et qu'il avait préparé la chose depuis le début, étant de cette manière sûr qu'elle ne mettrait pas vingt à se décider sur quoi porter ou commencer se coiffer. S'il était forcé d'y aller, alors elle aussi... Pour le meilleur et pour le pire, n'était-ce pas ça, une relation en couple ?


Une heure plus tard, ils étaient dans une voiture les menant jusqu'au lieu de rendez-vous, sans réellement savoir à quoi s'attendre une fois sur les lieux. Sans doute Stevenson les attendrait là-bas, ou peut-être pas. Tout dépendrait de la situation, certainement. « Un truc me dit que ça ne va pas aller. » Incapable cependant d'expliquer son sentiment négatif, Nick se contentait de juger un coup d’œil dehors alors qu'ils tournaient dans une rue bondée. Maintenant il savait exactement de quoi il s'agissait. Ils se seraient montrés à un gala de charité qu'il n'y aurait pas eu autant de monde. Beaucoup de jeunes femmes et de jeunes hommes ressemblant plus à des groupies qu'à autre chose - sans doute pour ces célébrités du crétin et grand écran présents pour l'occasion - sans parler des journalistes et autres personnes présentes comme les forces de police par exemple. « Dîtes-moi que c'est un cauchemar... » Il ne jouerait pas la discrétion ce soir, malheureusement pour lui. « Il y a beaucoup de monde. » Nick eut surtout envie de dire qu'il y avait beaucoup de journalistes, ce qui n'était pas pour le rassurer car si son identité était publiée dans les journaux et/ou à la télévision, sa réputation de grand discret allait en prendre un gros coup dans l'aile. « Vous ne pouvez vraiment pas nous arrêtez plus loin? » Demanda le criminologue au chauffeur qui lui fit signe que non. « J'ai eu ordre de vous déposer ici, comme tous les autres invités, désolé. » Les ordres...quelle belle âneries ça encore! Si Noah entendait parler de ça, il allait se foutre de lui pendant un long - très long - moment. Lorsque le véhicule fut arrêté, Nick et Lucy commencèrent à sortir de la voiture, Nick le premier. « REGARDEZ IL EST LA ! CLARK EST LA ! » Le cauchemar de Nick était en train de se réaliser, sous ses yeux, sans qu'il ne puisse vraiment y faire quoique ce soit. Il se retrouvait présentement sous le feu des projecteurs, tout ce qu'il avait toujours refusé de faire.  Il était parvenu à se faire un nom sans avoir à rendre de compte à quiconque, mais ce soir...la donne était en train de changer, complètement.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

Lisa

Messages : 132
Date d'inscription : 01/07/2009

Will you still love me when I'm not young and beautiful ? Empty
MessageSujet: Re: Will you still love me when I'm not young and beautiful ?   Will you still love me when I'm not young and beautiful ? I_icon_minitimeDim 27 Oct - 17:10






Without a word
Nick J. Clark and Noah T. Clives

«Va là tu trouveras enfin la paix, Nick. » Voilà ce que lui avait dit Lucy après l’avoir retrouvé une énième fois en larmes en pleine nuit, dans le salon, assis sur le canapé, le visage plongé dans ses mains. Malgré tout ce que le criminologue parvenait à laisser paraître aux yeux du monde entier, la peine – qu’il avait pu ressentir le jour de l’aveu de Noah quant à s’être fait passé pour mort – ne passait toujours pas. Nick était comme incapable de passer au-dessus d’une chose pareille. Alors, même impuissante face au drame que vivait l’homme qu’elle aimait, Lucy avait tenté de l’aider ne serait-ce qu’un peu en lui disant d’aller faire son deuil là où son cœur lui dirait de le faire. On ne parlait pas ici de faire le deuil d’une personne disparue mais plutôt d’une période, d’un mensonge. Nick avait besoin de reprendre les choses depuis le début, d’accepter pour ensuite repartir sur un bon pied. Sans cela, il ne parviendrait plus à rien.

Et voilà comment Nick Clark s’était retrouvé dans ce cimetière où il pensait un jour enterrer son meilleur ami. Debout, face à une pierre tombale encore nue de toute gravure, Nick était immobile. Il se contentait de fixer cette pierre tombale tout en cherchant la manière de pardonner un acte immonde. Il était parfaitement incapable d’expliquer pourquoi la douleur qui l’avait frappé de plein fouet le jour où Kirby lui avait annoncé la mort de Noah restait encore et toujours ancrée en lui comme un poids dont il devrait s’accommoder chaque jour durant jusqu’à ce qu’il cesse de respirer. Noah était pourtant bel et bien en vie, plein de santé, bien qu’un peu pâle, certes.

Comment parviendrait-il à surmonter cette douleur ? Le Britannique n’en avait pas la moindre idée et personne n’avait été capable de l’éclairer à ce sujet puisqu’il avait refusé d’en discuter avec quiconque – hormis Lucy qui avait été témoin malgré elle de la tourmente dans laquelle était plongé son compagnon.  Cette dernière avait d’ailleurs essayé de l’aiguiller sur une façon d’extérioriser ses sentiments. Bien évidemment, Nick avait trouvé cette idée parfaitement idiote mais sans entrer plus dans les détails. Et maintenant qu’il y réfléchissait, face à cette pierre tombale, l’homme se demandait si l’idée de sa bien-aimée n’était finalement pas la bonne. Devait-il vraiment vider son sac face à une pierre nue ? Était-il réellement en train de trouver un moyen de passer au-dessus de ce qu'il s'était passé au cours de ces dernières semaines ? Pourrait-il encore regarder Noah dans les yeux ?

«Tu n’es qu’un con, Clives. » Commença-t-il alors, finalement. « Ou alors c’est moi qui me suis montré suffisamment idiot pour croire que tu pouvais réellement être mort. J’en sais rien. Ouais, tu m’as bien entendu, doc’. J’en sais rien ! Rien du tout ! Tu vois, comme quoi, j’suis pas toujours aussi illustre que j’en ai l’air ! » Le langage actuellement utilisé par le criminologue ne lui ressemblait en rien. En effet, lui qui était tant admiratif de sa langue aimait à l’utiliser correctement, en évitant toutes ces abréviations que pouvaient faire les gens aujourd’hui.  « J’me suis senti comme un moins que rien, Noah putain ! » L’abus de langage n’était pas non plus dans ses habitudes. « J’étais plus rien, tu comprends ça ?! » Emporté par sa soudaine colère le conduisant à être au bord des larmes, l’homme n’entendit pas quelqu’un se rapprocher de là où il se trouvait.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

Lisa

Messages : 132
Date d'inscription : 01/07/2009

Will you still love me when I'm not young and beautiful ? Empty
MessageSujet: Re: Will you still love me when I'm not young and beautiful ?   Will you still love me when I'm not young and beautiful ? I_icon_minitimeMar 24 Déc - 10:17



Pour les demoiselles

LUCY E. WAKEFIELD  ✌ Compagne En 2008, elle a été celle qui a fait de lui un homme bien. Et puis, on leur a appris qu'elle était atteinte d'une infection du myocarde. Elle est partie, mourir dans son coin, comme un chien sous un arbre à l'aube de ses vieux jours. Nick, désemparé, a fait tout son possible pour tenir bon et s'est renfermé, redevenant l'homme dur et terne qu'il était avant que la jeune femme entre dans sa vie. Qui aurait pu lui dire qu'en 2013, elle réapparaîtrait, plus vivante que jamais ?  

MAISY K. CAGLE-HOPKINS ✌ Fille Tout a commencé par une banale histoire d'astronomie. La jeune femme, étudiante en ce domaine n'avait rien de particulier et pourtant, quelque chose chez elle à frapper le professeur de criminologie qui a discrètement cherché à en savoir plus sur elle. Passé familial complexe, comme la plupart des jeunes d'aujourd'hui, c'est pourtant Maisy qui va attirer l'attention de Nick jusqu'à les amener à se rapprocher. Près de quinze années entières les séparent, et pourtant, quelque chose se tisse progressivement mais sûrement entre eux. Avec Noah et Lucy, Maisy est la seule personne que Nick serait capable de protéger contre tous...lui d'habitude si détaché émotionnellement, il est pourtant incapable d'expliquer le pourquoi du comment de cette histoire. Tout ce qu'il sait, c'est que si quelqu'un osait ne serait-ce que dire quelque chose de déplacer à la jeune femme, il pourrait sortir les armes. Nick aurait-il un côté paternel refoulé ?

CAILIN WATSON ✌ Inexplicable Cette femme a le don de mettre Nick hors de lui. Ils se détestent aussi cordialement qu'ils ne se respectent de par leurs capacités intellectuelles de haut niveau. Constamment en train de se chercher, Nick n'est pas sûr qu'ils soient toujours en mesure de tenir le rythme sans que la jeune femme craque. Le jeu ne fait que commencer entre ces deux-là, mais qui remportera la partie ?

HARPER S. E. RICHARDS ✌ Étudiante un peu collante Mais pourquoi a-t-il fallu que son nom tombe dans ce cours? Sérieusement? Qu'avait-il fait pour mériter une sentence pareille? Alors qu'un de ses "collègues" (ennemi à ce rythme-là vu ce qui avait été fait) a décidé de tester ses étudiants et voir ce qu'ils sont capables de donner en rendant un article de journalisme retraçant le portrait d'une personne charismatique, quelle ne fut pas le surprise de Nick lorsqu'il apprit que son nom était tombé pour une étudiante. Il n'avait pas fini de soupirer avec quelqu'un le suivant à la trace...

ALAINA SELWYN ✌ Étudiante intéressante Alayna est l'une des rares bonnes étudiantes que Nick a la chance d'avoir dans son cours. En effet, la jeune femme prend le temps de réfléchir - vraiment - aux situations données en cours par le criminologue et ne se trompe que très rarement. De quoi plaire à Nick.

KIRBY DANA S. BLANK ✌ Compagne de Noah Ces deux-là n'ont absolument rien en commun excepté une chose. Ou plus exactement, une personne. Et cette personne n'est autre que Noah T. Clives. En effet, le médecin se trouve être le meilleur ami du criminologue mais également le compagnon de cette jeune et étonnante étudiante en médecine. Après la fausse mort de Noah, Nick et elle ont appris à s'apprécier d'une certaine manière.


Fiche créée par Dragibussss



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

Lisa

Messages : 132
Date d'inscription : 01/07/2009

Will you still love me when I'm not young and beautiful ? Empty
MessageSujet: Re: Will you still love me when I'm not young and beautiful ?   Will you still love me when I'm not young and beautiful ? I_icon_minitimeMar 24 Déc - 10:30



Pour les monsieurs

NOAH T. CLIVES  ✌ Meilleur ami Leur lien premier ? Oxford. Tous deux enseignants là-bas, ils se sont croisés, quelques fois seulement et puis se sont rapprochés. On lui avait pourtant dit de se méfier de ce type lorsqu’il était encore en Angleterre. Mais depuis qu’ils ont débarqué ici, en Californie, Noah a pour ainsi dire bien compris à qui il avait affaire en la personne de Nick. Nick quant à lui se fichait complètement de cet homme jusqu’à ce dernier commence à le suivre dans ses histoires complètement rocambolesques, parfois en pleine nuit. Il ne compte plus le nombre de sms qu’il peut envoyer à Noah de jour comme de nuit, concernant les affaires qu’il « suit » de près comme de loin. Hormis cela, ces deux-là ne sont que de simples enseignants…au premier coup d’œil.  

WILLIAM CLIVES  ✌ Meilleur ennemi Nick ne l'aime pas. Comme bon nombre de personnes, qui plus est...c'est comme ça. Sous réserve de son statut en Grande-Bretagne, cet homme n'a strictement rien de fabuleux selon Clark. Au contraire, il est d'ailleurs tout ce qu'il y a de plus basique. Alors évidemment, dès qu'il y a un moment où Nick peut enfoncer William et lui prouver qu'il a tort, comprenez bien qu'il ne va pas s'en priver, bien au contraire. D'accord, Noah est son frère. D'accord, Noah et Nick sont très proches. Mais cela ne changera rien quant au regard que porte Nick sur William Clives, quitte à ruiner une couverture vaguement secrète aux yeux des autres.  

IAN C. WALLING  ✌ Possible danger La première fois que Nick a entendu parler de Ian Walling, ce fut pour entendre qu'il tournait sans doute un peu trop près de Lucy, sa compagne. Il n'en fallu guère plus au criminologue pour sortir les crocs. Pas jaloux mais méfiant des autres hommes, il a clairement mis en garde l'homme que toute tentative de séduction auprès de sa dulcinée lui vaudrait bon nombre de problèmes à l'avenir.

ALLEN C. DUNCAN ✌ Étudiant tourmenté Tout a commencé alors que Nick qui était en train de faire cours a été brutalement interrompu par ce jeune homme, celui-ci s'étant malencontreusement trompé de salle de cours. Personne n'aurait pu penser que cette erreur les mènerait à s'intéresser de plus près au passé tourmenté du jeune homme qu'est Allen.

Fiche créée par Dragibussss



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

Lisa

Messages : 132
Date d'inscription : 01/07/2009

Will you still love me when I'm not young and beautiful ? Empty
MessageSujet: Re: Will you still love me when I'm not young and beautiful ?   Will you still love me when I'm not young and beautiful ? I_icon_minitimeLun 30 Déc - 10:54

« Alors dîtes-nous, Monsieur Clark. Comment vont votre femme et votre fille ? » Nick détestait que l’on parle de sa famille, en particulier de cette manière – sur un plateau de radio. Mais malgré cela, il ne pouvait s’empêcher de sourire en pensant au sourire de Lucy qui tenait Grace dans ses bras comme si elle avait tout l’or du monde en sa possession.  Grace était un peu ça aussi aux yeux de son père. En vérité, lorsque Nick avait sa fille avec lui, plus rien d’autre ne comptait. Le grand criminologue n’était plus qu’un gigantesque Bisounours prêt à tout pour sa progéniture. « Elles vont très bien, merci. » Se contenta-t-il de répondre poliment, préférant ne pas s’attarder sur le sujet de sa vie personnelle. Mais malheureusement, tout le monde était au courant de la naissance de la petite Grace Clark. Plus exactement, la nouvelle avait fait le tour de la presse s’intéressant au cas Nick Clark. Et ni lui, ni Lucy n’avaient pu y faire quoique ce soit. La seule chose qu’ils avaient pu éviter fut les clichés de leur bébé sur la scène publique. « Ce doit être une grande nouveauté pour vous. » Ce journaliste n’allait donc pas s’arrêter-là, bien-sûr, Nick aurait dû s’y attendre. « Je crois être dans le vrai en disant que ça l'est pour n'importe quel nouveau parent. » Nick répondit alors, sûr de lui. Il ne tenait pas à afficher sa famille aux médias. Cette histoire de bouquin avait été une très mauvaise idée - merci Lucy - et maintenant ce satané ramassis de pages les menait tout droit dans un mur. Un mur d'emmerdes dont ils ne pourront certainement pas se dépêtrer aussi facilement qu'ils le voudraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Will you still love me when I'm not young and beautiful ? Empty
MessageSujet: Re: Will you still love me when I'm not young and beautiful ?   Will you still love me when I'm not young and beautiful ? I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Will you still love me when I'm not young and beautiful ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» I love America
» Love Hina
» Let your love come true
» ♥ Love never dies | Warren & Hope

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oxford University :: AVANT TOUT :: Présentations-
Sauter vers: