L'Université d'Oxford vous ouvre ses portes, mais elle garde aussi ses secrets. Alors serez-vous prêt à les trouver, où préférez-vous juste vivre votre vie ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Liens de Pierrick

Aller en bas 
AuteurMessage
Greg
Admin
avatar

Messages : 429
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 30
Localisation : Partout

MessageSujet: Liens de Pierrick   Dim 31 Mai - 16:10







      Gregory House
      Hugh Laurie
      Médecin, spécialisé en maladies infectieuses et néphrologie.

      50 ans.
      Américain.
      Fils unique de John et Blythe House.
      Célibataire.





Dernière édition par Greg le Jeu 2 Juil - 7:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oxford-u.forumactif.com
Greg
Admin
avatar

Messages : 429
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 30
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: Liens de Pierrick   Dim 31 Mai - 16:53

FAMILLE



Blythe House :
Ma mère. Cette femme a toujours prit soin de moi quoi qu’il arrive. Elle n’a pas pû tenir tête à John, mais elle a prit soin de moi comme elle le pouvait. Aujourd’hui encore elle le fait, mais elle cherche désespérément à me caser ce qui m’ennuie assez.


Justin House :
Stop arrêtes ! C’est souvent ça entre eux deux. Ils font partit de la même famille et Greg doit avouer qu’il apprécie le jeune homme. Il a dû mal au début, parce qu’il n’était plus le seul fils dans le cœur de Blythe, mais avec le temps, il a vu que Justin n’était pas là pour lui piquer sa place. Justin est devenu pour lui son petit frère, même si biologiquement parlant il ne le sont pas.

Rachel Cuddy :
La fille de Cuddy. Parfois j’aimerais bien que tu sois aussi la mienne, mais bon ça ne se fera pas, ou en tout cas pas tout de suite. J’ai eu du mal avec toi au début, mais maintenant ça va mieux, même si parfois tu m’ennuies profondément.



AMOUR



Lisa Cuddy :
La femme que j’aime. Elle compte dans ma vie, mais je ne parviens pas à le lui dire. Elle est la seule femme que j’aime et je ne sais pas pourquoi, mais j’ai peur de ne pas être à la hauteur de ses espérances.



CONQUETES



Stacy Warner:
Mon ex. On a vécu pas mal de choses ensemble et je dois avouer que j’ai eu du mal à me remettre de ton départ. Seulement aujourd’hui, tout est finit pour nous et on a tourné la page. Je suis content que tu ais réussit à avoir la famille dont tu rêvais tant. Au fait, retient ton homme, il pense que je te veux encore.



MEILLEURS AMIS



James Wilson :
On passe moins de temps ensemble, parce que nos vies sont bien remplies, mais je compte bien rattraper les soirées qu’on a perdues. En tout cas je suis content pour toi, même si je ne te l’ai jamais dis.

Chuck Connelly :
Les débuts ont été durs entre nous. On ne s’aimait pas particulièrement et pourtant avec le temps nous sommes devenus amis. Je dois dire que ça me fait rire, parce qu’on est dans la même situation. Amoureux tout les deux d’une femme, toi ta timide t’empêche d’aller plus loin et moi mon cerveau.

Cooper Merrill:
Mais tu rapportes tout à ta copine ou quoi ? Comment elle peut savoir que j’ai une mauvaise influence sur toi ? Bon d’accord elle peut le voir au travail tous les jours, mais c’est pas moi qui accepte de rester avec moi.


PROTEGES



Eve Coleman:
Tu es revenue pour tes études. Je dois avouer que tu veux faire de drôles de choses entre la religion et la médecine. Je n’y crois pas, mais je te laisse faire. Pourtant, je ne sais pas pourquoi mais tu sembles réticence sur un sujet les amours. Tu connais les miennes, alors pourquoi ne pourrais-je pas connaître les tiennes .


Taylor Volakis-Wilson:
La fille de mon meilleur ami. Tu fais le bonheur de tes parents et je dois dire que je t’aime bien. Si tu pouvais juste changer mon surnom ça m’arrangerait.


AMIS



Robert Chase:
Tu as fait quelque chose de ta vie finalement le koala. Bravo à toi, même si je te le dirais jamais en face. Ca m’étonnes toujours autant que tu passes parfois me voir pourtant tu ne me supportais pas avant, quelque chose a changé ? Je ne crois pas pourtant.

Henry Dobson:
Monsieur a toujours 21 ans ? Apparemment pas. Tu travailles pour Cuddy, monsieur a trouvé un poste au sein de l’hôpital finalement. Je dois dire que je suis bien content de te revoir ici, même si tu ne me laisse pas toujours m’énerver contre Lisa.

Allison Cameron:
Tu as prit du galon. Pas mal pour une blonde, oh pardon ! Apparemment monsieur Chase est content avec toi et ça semble réciproque. Je dois bien avouer que vous avez bien grandit et que toi, tu réussit parfois encore à me surprendre.

Amber Volakis:
Tu rends mon James heureux, c’est tout ce que je te demande. Je ne veux pas qu’il soit mal à cause de toi, il a déjà assez souffert comme ça. D’accord je t’aime bien, mais ça ne compte pas que je te le dise.

Dexter Bennet :
Toi non plus tu n’aimes pas mon humour ? Je dois dire que finalement tu l’aimes bien enfin surtout après quelques verres. Tu es déjà plus détendu après avoir bu. Mais tu es un type bien, j’aime bien passer du temps avec toi.

Violet Felpss:
Comment ça j’ai une mauvaise influence sur ton homme ? Il choisit lui-même avec qui il veut être et je fais partit de ces gens là. De toute faon on sort même quand tu ne le sais pas, alors t’as rien à dire. Je n’aurais peut-être pas dû le dire ça.

Cooper Merrill:
Mais tu rapportes tout à ta copine ou quoi ? Comment elle peut savoir que j’ai une mauvaise influence sur toi ? Bon d’accord elle peut le voir au travail tous les jours, mais c’est pas moi qui accepte de rester avec moi.



EQUIPES



Eric Foreman:
Le plus ancien de tous. Vous ne trouvez pas de travaille ? Je détins sur vous ? Dommage, maintenant vous êtes sous mes ordres, vous m’appartenez, dommage pour vous. Moi ça me fait rire, j’aime bien m’amusez avec vous.

Lawrence Kutner:
Tu as eu du mal à trouver ta place et je n’ai rien fais pour t’aider. Je pensais que tu te feras à tout ça comme les autres, mais apparemment pas. Je ne t’ai jamais dis ce que tu étais pour moi. Un très bon collège qui a toujours des idées intéressantes. Ca ne serait pas moi si je te le disais, mais je le pense.

Chris Taub:
Monsieur je trompe ma femme. Apparemment elle a dû le savoir, vu qu’elle a divorcé. Je dois bien avouer que ça m’a fait rire sur le coup, mais en temps que célibataire je sais ce que c’est. Après tout, pensez avec votre cerveau pas avec autre chose.

Remy Hadley:
Mademoiselle est toujours sous mes ordres. Je sais que la maladie n’aide pas du tout, mais bon, tu fais du bon boulot, c’est déjà ça.


CONNAISSANCES



Jeffrey Cole:
Big Love est de retour. Ah je t’attendais plus toi. Après tout tu as essayé de m’avoir et je devrais travailler avec toi ? Non et ça Cuddy l’a comprit, c’est pour ça que tu bosses en solo. En tout cas j’aime bien aller te voir de temps en temps pour t’ennuyer.

Ali Carver :
Une jeune femme à qui je pensais plaire, mais qui en fait était malade. Dommage, je m’étais bien amusé. Je sais que tu fais partit de l’université et je n’attend rien de toi, seulement j’ai comme l’impression que tu te rapproches de moi, pourquoi .

Arvin Cuddy:
Beau papa. Pour l’instant je vois que vous voulez protéger votre fille et je le comprends très bien. Je l’aime, mais ne me sent pas à la hauteur pour être avec elle, alors ne me poussez pas dans ses bras, ça ne ferait qu’empirer les choses.


Casey Reynolds:
Belle-maman. J’ai l’impression de voir ma mère parfois, vous avez à peut prêt les mêmes pensées, les mêmes envies et les mêmes folies. En tout cas j’apprécie que vous soyez proche de Lisa et j’apprécie votre compagnie.



AMBIGUITES



Allan Connor :
Le petit ami de ma mère. Même à vôtre âge vous jouez encore les gamins. Je n’ai plus cinq ans, je vois les choses et je sais que vous êtes avec ma mère. Parfait, vous semblez mieux que John, mais j’ai l’impression qu’il y a autre chose, je me trompe ?

Jake Connelly :
Un étudiant comme les autres. Tu sembles être un garçon bien ce qui m’étonne vu ta confrérie. Bizarrement, tu me fais penser à quelqu’un, je ne sais pas encore qui, mais je trouverais. Si seulement je savais que tu es mon fils, je crois que j’aurais plus de mal avec toi.


ENNEMIS



Mark Warner :
Tu penses que je pourrais encore tenter quelque chose contre Stacy ? Je dois dire que je vais jouer avec cette idée, après tout ça me ferait bien rire de te voir énervé. Je ne suis plus amoureux d’elle et elle est juste devenue une amie, rien de plus.

Christian Merrill :
Toi je ne t’aime pas du tout, mais alors pas du tout. Tu essayes de séduire Lisa et je n’apprécie pas du tout. Oui elle est célibataire et non je sors pas avec elle, mais c’est pas une raison. Tu continues pourtant de lui tourner autour et je n’apprécie pas cela. J’ai l’impression que tu as plus d’impact sur elle, que je n’en ai et je n’aime pas cela.

Michael Tritter :
Comme si j’allais vous pardonner après tout ce que vous m’avez fait. Je vous dit que j’acceptais vos excuses, mais c’est faux, ça vous le savez aussi bien que moi. Ne m’approchez pas et tout ira bien.

Edward Vogler :
Je ne t’aime pas, ça c’est certain. Comme tu dis si bien « Le Beau Docteur » ne partira pas finalement. Personne ne t’aime ici, alors pourquoi rester ? De toute façon ne m’approches pas et tout ira bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oxford-u.forumactif.com
 
Liens de Pierrick
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mes sources et liens
» Liens emule
» Liens Facebook
» « Même le plus abominable des hommes à besoin de liens affectifs. »
» Répertoire des liens utiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oxford University :: AVANT TOUT :: Demandes et Annonces-
Sauter vers: